TX Eventx - шаблон joomla Joomla

Réseaux sociaux

Concert du 27 Avril 2018

Vendredi 27 Avril 2018 / Complexe culturel BlonBa
21h00 (Entrée 5000 FCfa)

Solo Dja Kabaco (Burkina Faso)
Tartit (Mali)

 

SOLO DJA KABACO (BURKINA FASO)

Solo Dja Pic1Quand il venait au monde, rien ne laissait présager que le petit Solo aurait une carrière musicale aussi riche et brillante même s’il était descendant d’une famille de griots. Dès sa naissance, la nature jette Solo dans une quasi obscurité. Il est frappé de malvoyance aiguë. Loin de le dissuader et de l’empêcher de s’adonner à la musique, ce handicap et cette hostilité vont constituer des motivations pour Solo Dja : « Ma force vient de toutes ces difficultés et mon inspiration aussi », reconnait-il.

Avec un morceau de chevron dont il se servait comme harmonica et une voix chaude et limpide, le jeune Souleymane Koné à l’état civil commence à faire apprécier ses talents dans la ville de Nouna. C’est alors qu’un bienfaiteur lui offre sa première guitare, Il passa une nuit blanche à faire connaissance avec la guitare qu’il baptisa « Djamira ». Quelle ne fût pas la surprise de son bienfaiteur et de ses proches de voir, dès le lendemain, la maîtrise avec laquelle Solo Dja jouait de la guitare. Sans aucun cours et en un laps de temps très bref, Solo Dja Kabaco devient un virtuose de cet instrument.

Il crée son propre style de jeu en défiant les accords classiques du solfège. Plus aucune manifestation ou réjouissance d’envergure ne se produisait à Nouna sans que Solo ne soit invité. Et à chaque fois, il mettait le public d’accord sur ses talents multiples. Ce qui lui valut le pseudonyme de « Kabaco » qui veut dire, en langue dioula : le surprenant, le phénoménal !

Désormais, il s’appellera Solo Dja Kabaco. Dja étant le diminutif de Diarra, un autre nom de la famille Koné. C’est fort de ces succès dans la région qu’un producteur de la zone lui fait enregistrer ses trois premiers albums. Lesquels albums vont connaître un succès mitigé car ayant été produits dans des conditions techniques approximatives. Néanmoins, Solo Dja Kabaco participe avec brio à différentes éditons de la Semaine National de la Culture (SNC) où il remporte plusieurs prix. Au nombre de ces prix, le prix Seydoni : la plus grande maison de disques au Burkina Faso

Avec Seydoni Production, la carrière de l’artiste prend une tournure beaucoup plus professionnelle. Il est emmené dans la capitale (Ouagadougou), où toutes les conditions ont créées autour de lui pour lui permettre de donner le meilleur de lui-même. Il ne décevra pas car toutes ses sorties discographiques dans cette maison de production sont un succès. Il a régulièrement détenu le record de meilleure vente au Burkina Faso.

Son domaine de définition musicale est la musique mandingue aux variantes reggae, salsa et zouk. Les instruments africains comme le doundou, le djembé et le balafon sont beaucoup utilisés dans ses compositions musicales.

Solo Dja Pic 2

La particularité de Solo Dja Kabaco est qu’il a un tel sens de l’humour qu’en même temps qu’il fait chanter et danser,
il fait le public se tordre de rire à travers les sujets qu’il aborde.

 

TARTIT (MALI)

Tartit 2Ce groupe originaire de Tombouctou a été créé en exil entre les camps des réfugiés du Burkina Faso et de la Mauritanie en 1995. Tous les membres sont originaires de la région de Tombouctou, précisément du cercle de Goundam avec un seul objectif : chanter l’exil, l’amour, la paix,...

Il sauvegarde la musique traditionnelle qui était en voie de disparition. C’est un groupe de voix de femmes (l’union des sœurs) pour la transmission dans la vie, les fêtes et les cérémonies.

Tartit, par sa culture Touarègue, contribue donc à enrichir la tradition multiculturelle du Mali. Les concerts de Tartit sont une invitation au voyage dans la magie du désert. Envoûtantes et quasi hypnotiques, les musiques vous transportent dans l’univers quasi mystique des Kel Tamasheq. La magie de la représentation est renforcée par la beauté des costumes traditionnels et des instruments authentiques, comme le Tende (un tambour construit sur un mortier recouvert d'une peau de chèvre ou de mouton), le Teherdent (un luth à trois cordes constitué par une caisse de résonance couverte par de la peau de vache), l’Imzad (un violon construit avec une calebasse recouverte de peau de chèvre ou de mouton, avec une corde faite avec les poils de la crinière d'un cheval).

Pendant les vingt dernières années, le groupe a tourné partout dans le monde, des Amériques (Etats-Unis, Canada, Mexique, Brésil ), à l’Asie et l'Océanie (Dubaï, Singapour, Nouvelle Calédonie), en passant par l’Europe (France, Italie, Belgique, Royaume Uni, Hollande, Pologne, Espagne, Portugal, Croatie, Macédoine, Slovénie, République Tchèque, Suède, Danemark , Norvège, Finlande, Suisse, Autriche, Allemagne, ...), et aussi l’Afrique (Côte d’Ivoire, Cameroun, Algérie, Maroc, Tunisie, Mauritanie, Burkina Faso, Libye,...).

Tartit 3Tartit est de retour à Bamako, pour le "Jazzy Koum Ben Festival 2018", en concert unique.

SE RENDRE AU COMPLEXE CULTUREL BLONBA